Chile

Chile

De retour à Puerto Natales, on croise Santiago, un colombien rencontré à Ushuaia, qui lui aussi se balade en Amérique du Sud. On discute météo et prochaines étapes au milieu du rayon cookies d’Unimarc. Il revient du Perito Merino, qu’il nous sur-conseille d’aller voir, comme tout le monde. Il nous annonce aussi qu’en Patagonie Argentine, le stop, c’est pas évident. En plein hiver, seules quelques voitures passent à la semaine. Il nous fait également réaliser que les tarifs des bus argentins pour remonter le pays sont prohibitifs et que du coup, il s’en…Lire davantage
Patagonia, part one

Patagonia, part one

Pendant que Justine et Thibaut se gavaient de produits français à s'en rendre malade, je finissais mes derniers préparatifs. Vous souvenez-vous des péripéties de Justine avant le grand départ ? Ça m'a servi de leçon pour être au top du top niveau préparation. Ça y est c'est l'heure de partir, au revoir difficile avec val mais comme souvent, il me sauve la mise. Car en fait oui ... Je n'ai failli ne jamais partir. Après des mois d'impatience, des semaines de préparation et des jours d'excitation, on me dit à l'aéroport d'Orly que je…Lire davantage
KL- Singapour – Londres – Buenos Aires

KL- Singapour – Londres – Buenos Aires

Kuala Lumpur, nous y sommes ! Cette ville au nom exotique qui faisait tant rêver Thibaut ! C'était il y a maintenant plus d'un mois, il faut que je me creuse les méninges pour écrire l'article. Je sais que nous y sommes restés 3 jours et que chaque jour, nous avons fait l'aller retour jusqu'à la gare routière se trouvant à 45 minutes du centre ville ! Voilà le souvenir que j'en garde. J'exagère, mais non seulement la ville n'est pas extraordinaire et s'ajoute à cela un sentiment étrange. Le retour en ville…Lire davantage
Malaysia, part one

Malaysia, part one

Finalement, nous n’aurons pas le choix. Un seul bateau quitte Koh Lipe pour la Malaisie. Il part à 16 heures. Nous tuons le temps jusque là. Peu de touristes à bord, il faut dire que la saison est plus que basse, et que quasiment tout est fermé. On quitte la Thailande un peu triste, mais on n’exclut pas un retour anticipé au pays de la plongée et du Pad Thai. Notre arrivée à Langkawi nous laisse perplexe. On rigole un temps avec le capitaine du bateau qui a travaillé à Marseille, en Corse…Lire davantage
Thailand, part three

Thailand, part three

Départ de Bangkok, la chance semble nous sourire, nous héritons des meilleures places du bus, assez d'espace pour les jambes, température idéale, inclinaison modulable ! Ces sièges étaient parfaits à un détail près, ce n'étaient pas les nôtres ! Quelqu'un vient nous déloger et nous indique nos places. Prenez l'allée centrale, allez jusqu'à la dernière rangée et installez-vous sur les sièges qui ne s'inclinent pas ! Forcément on se disait que c'était trop beau pour être vrai ! Sachez qu'en règle générale il fait un froid de canard dans les nightbus, si tu…Lire davantage
Thailand, part two

Thailand, part two

Longtemps nous avons hésité, tergiversé, débattu. Depuis l’erreur du Sri Lanka et son pseudo sanctuaire à pachyderme, on en a un de coincé dans la gorge, de pachyderme. Du coup on se tâte longtemps. Avant même de partir à moto pour notre tour du Nord-Thailande, on épluchait les prospectus et on interrogeait les locaux pour dénicher, sinon le meilleur, du moins le plus éthique des refuges à gros bestiaux, pour tâter de la trompe, sans se tromper. On est finalement rentré un jour plus tôt de notre périple motorisé, Justine l’a vu comme…Lire davantage
Thailand, part one

Thailand, part one

C’est dans une anarchie toute asiatique que tout le monde peine à trouver sa place dans le bus qui nous amène lentement à Chiang Mai. Un bus de nuit, donc, bien équipé de sièges inclinables à 12 degrés pour un confort… minimal. Autant être direct, on ne passe pas la meilleure nuit de notre vie, mais on commence à s’habituer et à rire de nos péripéties en bus. 18 heures séparent Luang Prabang de Chiang Mai, et il faut un peu plus de 10 heures pour rejoindre la frontière Thai, qui pourtant, à…Lire davantage
Laos, part one

Laos, part one

Une fois n'est pas coutume, nous héritons des places les plus pourries du minibus. Nous partageons les 2,5 sièges du fond avec Sébastien, un français avec qui nous aurons le temps de faire connaissance durant ce long trajet ! Forcément, quand on est à moitié assis sur les genoux de quelqu'un, les liens se créent plus rapidement. Je ne pourrais pas vous dire combien de temps a duré le trajet, considérez simplement qu'il a duré trop longtemps. Ajoutez à cela une pause déjeuner dans une échoppe de bord de route, ou je fais…Lire davantage
Cambodia, part two

Cambodia, part two

La dernière fois, nous vous avions abandonné avant de monter dans un minibus direction Phnom Penh. On quittait donc Nomadsland, la tête pleine de souvenirs, la peau bien bronzée et un peu abîmée. Lors du précédent article j’ai fais l’impasse sur l’histoire qu’on peut nommer « les limites du kayak ». Avant tout, il faut savoir que ni Justine, ni moi, ne sommes experts en conduite de kayak. Encore moins en kayak de mer. Problème de coordination certainement, même si, à mon avis, Justine est la principale responsable de nos zigzags sur l’océan.…Lire davantage
Money money money : banque, retrait et chute de l’euro

Money money money : banque, retrait et chute de l’euro

Il y a 8 mois, on ouvrait un compte chez ING Direct pour partir avec des cartes Gold et limiter nos frais bancaires à l’étranger. Il y a 3 mois, on quittait la France en laissant une de nos deux cartes à Paris. Il y a 2 mois et 27 jours, je bloquais l’autre carte, en tapant trois fois, consécutivement, un mauvais code. Depuis ça va un peu mieux, mais on peut déjà vous parler de frais bancaire, de frais de retrait, de taux de change et du cours de l’euro. S’il est…Lire davantage