Mexico, part two

Mexico, part two

Nous sommes le 24 décembre 2015, et nous quittons Mahahual et Ibiza Sunset, tôt le matin, après un bref « au revoir » aux quelques anciens collègues que nous croisons. A peine une semaine – 6 jours en tout et pour tout – après notre arrivée, nous ne pouvons pas rester une minute de plus dans ce qu’on peut d’ores et déjà qualifier de pire volontariat ever. N’épiloguons pas et disons que brasser de l’air pendant 5 jours aura été suffisant et que le « pas de repas pendant les jours de repos…Lire davantage
Mexico, part one

Mexico, part one

Retour à la case départ, dans l’ordre des choses : Bogota, Fatima, Léa. Il est temps de quitter ce pays. Nous ne pouvons plus faire marche arrière, notre vol est prévu le 5 décembre au départ de Bogota, direction Mexico. C’est après deux mois de volontariat que nous retournons dans la capitale. Dernier bus colombien donc, en compagnie de Margot, une volontaire de Casa Grande qui s’apprête à passer 10 jours de méditation dans un temple à quelques heures de Bogota. Un ‘roi du silence’ de l’extrême en quelque sorte, avec réveil à…Lire davantage
Colombia, part 2

Colombia, part 2

Les gens disent que le seul risque en Colombie c'est de ne plus vouloir en partir, après deux mois passés ici nous ne pouvons qu'approuver. Nous vous avions quitté à l'aube de notre départ pour la côte caraïbe, le jour où, non sans émotion, nous quittions La Calera pour rejoindre Bogota. Nous découvrons ce jour-là une nouvelle facette de la capitale colombienne, la première fois celle-ci nous avait semblé accueillante, elle nous parait bien hostile cette fois-ci. Nous arrivons à la tombée de la nuit, le jour des élections et le quartier dans…Lire davantage
Colombia, part Proyecto San Antonio

Colombia, part Proyecto San Antonio

Si le bus est parfait, le trajet l’est encore plus : nous faisons des pauses-repas !! En a peine quelques heures, la Colombie a cerné mes attentes. Ce pays me comprend. On est tous ravis de changer (un peu) de cuisine. Après 3 mois et demi de riz - pomme de terre – viande grillée, on aspirait à un peu de nouveauté. Et c’est chose faite ! Les colombiens rajoutent des haricots rouges. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup. Le trajet Ipiales – Bogota est rapide.…Lire davantage
Ecuador, en 5 jours

Ecuador, en 5 jours

C’est d’une façon assez chaotique qu’on réussit à rejoindre la gare routière de Trujillo. Chaotique, c’est aussi le mot qui définit le mieux notre dernier voyage en bus péruvien. On débarque en pleine nuit dans un bus bondé, odorant, sombre et moite. On a choisi le billet le moins cher, on est servi. Autant être honnête, cette nuit en bus a intégré illico le top 3 de nos nuits les plus pourries. C’est parti pour quelques 12 heures, assis ou devrais-je dire, plier sur nos sièges trop petits. Ne nous y attardons pas,…Lire davantage
Peru, part two

Peru, part two

Après une longue et chaude douche pour chacun d’entre nous, il est grand temps de quitter Cusco. Nous sommes épuisés et sommes tous d'accord sur une chose : nous avons grand besoin de vacances. Nous avons justement repéré une ville qui semble répondre parfaitement à nos critères. C'est direction, Huacachina, oasis perdue au beau milieu d'un désert de sable, que nous nous dirigeons. Désormais habitués au trajet en bus, les 12h de route pour arriver à destination ne sont qu’une simple formalité. Il faut savoir que ce lieu est renommé pour ses descentes…Lire davantage
Peru, part one

Peru, part one

Nous sommes fin août, les vacances d'été touchent à leur fin en France, quant à nous, nous quittons la Bolivie, des souvenirs plein la tête, direction le Pérou. Le passage de frontière est une formalité et le changement n'est pas flagrant ! Un nouveau tampon sur notre passeport plus tard nous arrivons à Puno d'où nous partirons le soir même pour Cuzco. Mais avant cela nous nous laissons tenter par une visite ultra touristique sur les îles flottantes du lac Titicaca, fierté péruvienne. Elles incarnent le genre de visite que nous fuyons, mais,…Lire davantage
Bolivia, part two

Bolivia, part two

C’est l’estomac serré que nous quittons Uyuni et le Salar. Certes nous sommes un peu tristes d’abandonner Jon, mais nous appréhendons surtout les 7 heures de bus, sans toilettes qui nous sépare de la plus belle ville de Bolivie : Sucre. La route est magnifique, mais on sert les fesses. C’est à flanc de falaise que la plupart du chemin se fait, le conducteur semblant suffisamment confiant pour éviter d’utiliser la pédale de frein. Finalement, les sièges du bus s’en sortiront indemnes, et nous arrivons, le soir venu à trouver l’auberge dont Clément…Lire davantage
Bolivia, part one

Bolivia, part one

Bolivie. Ses terres enclavées, ses habitants atypiques et ses villes poussiéreuses. Ca y est, nous sommes enfin dépaysés. Il faut dire que l’Argentine et le Chili étaient en un sens assez proches des pays européens : grandes surfaces (Carrefour !), centres commerciaux,… Nous arrivons donc à notre première étape bolivienne, la ville de Tupiza, ravis de ce changement. Cette ville est entourée de montagnes colorées et la poussière y est omniprésente. Nous y restons plusieurs jours dans le but de préparer notre séjour dans le fameux Salar d’Uyuni. Nous en profitons pour arpenter…Lire davantage
Argentine, le retour.

Argentine, le retour.

Nous voilà de retour en Argentine et nous ne le savons pas encore mais cela ne va pas exactement se passer comme nous l’espérions ! Nous prévoyons de parcourir le Nord Ouest argentin, célèbre pour ses étendues désertiques et ses canyons multicolores. Oui mais voilà, nous débarquons à Mendoza, capitale du Malbec, sans un pesos argentin en poche et il est hors de question de retirer de l’argent au distributeur en argentine. Pour x raisons qui restent un peu floues pour moi, l’Argentine refuse de dévaluer sa monnaie. En résulte un taux de…Lire davantage